logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

12/06/2015

"Affaire" Vincent Lambert - le droit, le bruit, la dignité

Dans un monde idéal (disons, tolérable), jamais nous n'aurions dû entendre parler de la douloureuse histoire de Vincent Lambert... Sauf qu'au fil des mois et des procès, ce drame personnel a tourné au feuilleton médiatique, sur fond de déchirements familiaux et de débats autour de l'euthanasie, de la fin de vie, de la dignité*...

 


Ce 11 juin 2015, il n'est pas question de revenir sur l'engrenage procès/jugements/appels enclenché par les parents de Vincent Lambert, confrontés à l'éventualité de la mort de leur fils. La chronologie des faits est bien détaillée ici, dans un article du Monde. Et sur le seul terrain juridique, la décision de la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) du 5 juin 2015 y a mis un terme.

En validant la position du Conseil d'Etat énoncée le 24 juin 2014, la Cour réaffirme que la décision médicale d'arrêter les traitements prodigués à Vincent Lambert n'est pas contraire au "droit à la vie" défini par l'article 2 de la Convention européenne des droits de l'homme. L'équipe soignante de Vincent Lambert au CHU de Reims serait donc en droit, en concertation avec la famille, de décider de cette interruption.

Le texte intégral de la décision de la CEDH peut être consulté ici. Impossible d'en développer les 187 articles. Soulignons toutefois que :

Pour la Cour, alimentation et hydratation par sonde constituent bien des "traitements médicaux" et, comme tels, peuvent relever de l'acharnement thérapeutique interdit en France depuis 2005 par la loi Leonetti. La question n'en reste pas moins terrible : interrompre ce type de traitement revient ni plus ni moins à laisser mourir quelqu'un de faim et de soif - le médecin n'ayant pas le droit de provoquer délibérément la mort.

La Cour insiste sur "le rôle primordial de la volonté du patient dans la prise de la décision." Volonté qui, dans le cas présent, n'a jamais été mise par écrit : Vincent Lambert n'avait pas rédigé de directives anticipées relatives à sa fin de vie, ni désigné de personne de confiance. Toutefois, la Cour retient le témoignage de son épouse, Mme Rachel Lambert :  "Tous deux infirmiers, [ils] avaient souvent évoqué leurs expériences professionnelles respectives auprès de patients en réanimation ou de personnes polyhandicapées et à ces occasions, M. Lambert avait clairement et à plusieurs reprises exprimé le souhait de ne pas être maintenu artificiellement en vie dans l’hypothèse où il se trouverait dans un état de grande dépendance".

Enfin, la Cour insiste sur le fait que dans ce cas particulier, les dispositions de la loi Leonetti de 2005 avaient été parfaitement respectées, et que les médecins avaient même été au-delà des conditions qu'elle impose.

Pour compléter :

La décision du Conseil d'Etat du 24 juin (et les commentaires à cette décision) se trouvent ici.

La nouvelle loi sur la fin de vie dite (Claeys-Leonetti), adoptée par l'Assemblée nationale en mars dernier, passe au Sénat les 16 et 17 juin prochains. Ce blog s'en fera l'écho.

 

* Dignité qui paraît bien mise à mal par ceux-là mêmes qui s'en réclament, avec la diffusion, le 10 juin, d'une vidéo montrant Vincent Lambert sur son lit d'hôpital. "Un consentement à de telles images, Vincent Lambert n’était pas en capacité de le donner", rappelle un éditorial de la Croix du 11 juin.

 

 

 

Commentaires

Au sujet de l'affaire Vincent Lambert, il n'est pas normal d'avoir laissé cet homme dans cet état durant 3 ans. Il n'a plus de réactions donc je pense que le mieux est de le débrancher, de toute façon il ne sentira rien. D'aprés mon point de vue personnel c'est ses proches (sa femme qui souffre le plus) c'est de l'acharnement thérapeutique et je suis contre ceci. On peut penser ce qu'on veut et réagir différemment, mais moi je ne vois pas d'autre solution.

Écrit par : MALPERTU | 16/06/2015

Pourquoi tant d'acharnement de sa mère, intégriste catholique, à vouloir maintenir coûte que coûte, son fils dans une forme de vie léthargique ? N'est ce pas se servir d'un être humain au profit d'idées personnelles, voire de conflits familiaux ? Quant à sa femme, comment doit elle vivre ce cauchemar de voir son mari, infirmier de métier et contre l'acharnement thérapeutique, relié à des sondes pour le maintenir dans un état de vie végétatif ?

Écrit par : Gola | 16/06/2015

Vincent représente "l'objet" de ses parents. Ils le possèdent. Dans ce cas, pourquoi ne le prennent-ils pas chez eux pour s'en occuper 24h/24h ?
D'autre part, cet acharnement a aussi un coût. Et si l'assurance sociale venait lui présenter sa facture ? Il serait fort à parier que l'attitude des parents changerait considérablement !

Écrit par : Fabiola | 16/06/2015

je trouve l attitude de la mère de Vincent Lambert complètement déplacée cette femme est folle quand elle prétend qu il a encore des réactions comme je l ai entendu dire d un médecin : on lui lirait le bottin qu il n y aurait aucune différence ,.catholique intégriste elle ne voit pas plus loin que ses idéaux religieux. Je plains sa femme et ses enfants d'avoir a subir cela .

Écrit par : antoval | 16/06/2015

je suis de tt ♥♥♥avc l épouse de VINCENT LAMBERT voir son mari ds cet etat la je suis d avis avc elle arrêtez l acharnement thérapeutique &&& debrancher &&
comme dit une internaute sa mére le prendre chez elle le soigner 24 / 24 h
elle verra peut - être elle changera d idée ??????? j espere

Écrit par : guillermet claire | 16/06/2015

Bonjour je trouve incompréhensible qu une mère s acharne à vouloir continuer les soins qui n amènent plus rien à son fils qu elle dit aimer cet acharnement est inhumain sa mère fait un rapport de force pour punir sa belle fille d être vivante c est scandaleux Pitié laissez partir Vincent en douceur son calvaire à assez duré... Que les médecins ne se laissent SURTOUT PAS INFLUENCER par le cinéma de la mère... Que cet Ange Vincent parte au pays des anges

Écrit par : Lys-France | 16/06/2015

je ne permets pas de juger n'étant pas dans cette situation, je pense qu'à partir du moment ou mon fils est marié, il ne me viendrait pas à l'idée de décider pour ma belle-fille. Je ne voudrais pas voir un de mes enfants dans cet état de mort-vivant.
Serions nous moins "humains" que nos amis les bêtes, une mère lapin qui ne peut élever ou sait qu'un de ses petits n'aura pas la force de vivre elle le "tue", et beaucoup d'animaux agissent de cette sorte. ...
j'ai un neveu qui a eu 3 anévrismes cérébraux en quelques jours.. parce qu'il était jeune 25 ans aujourd'hui 24 ans après il est toujours dans cet état de demi-mort. Sa fille ne l'a jamais vue debout...
En décidant de garder ce malade en "vie" les parents pensent'ils à la vie commune de ces deux êtres qui souffrent. Là aussi entre l'argent, la religion, il y a fort à dire!!
Et qui paie la facture de l'hôpital ? Les parents !! j'en doute. Et pourquoi les parents ne s'occupent'ils pas de leur fils ? Facile de le mettre dans un hôpital .
Je ne pourrais pas voir mes enfants végéter comme cela. Autour de moi, je connais des parents qui ont eu ce problème et sachant que c'était irréversible, ont admis. Oh surement pas de gaité de coeur de décider un tel acte .
Il me vient une idée. Ces "Messieurs" quand ils décident de déclarer une gentille petite guerre, envoyer nos jeunes et moins jeunes se battre, ça s'appelle pas de l'HEUTANASIE, et personne ne se rebelle, les médias n'en font pas de cas. porcelaine

Écrit par : porcelaine | 16/06/2015

Dans cette triste situation, la dignité est de rigueur, lorsque l'on aime vraiment la personne atteinte à ce point, le laisser partir en paix est la seule chose à faire pour lui. Il est évident que la perte de l'un des siens est une cicatrice qui ne se referme pas, mais le laisser (vivre) dans de telles conditions est une épreuve beaucoup plus lourde. J'ai perdu mon frère alors qu'il avait 21 ans, il aurait pu être maintenu lui aussi, mais pourquoi.................lui rendre des visites, l'embrasser, lui parler...etc..., il ne réaliserait pas une présence, ne sentirait pas l'affection que nous lui portons, n'entendrait pas nos parlottes inutiles.............Nous avons de beaux souvenirs partagés, c'est ce dont il faut garder précieusement.
Pendant toutes ces années de déchirements et de souffrances, je plains de tout mon coeur son épouse qui est la seule à avoir été consciente de la véritable situation de Vincent, Bon courage Madame.

Écrit par : Opaline | 16/06/2015

ce pauvre malade a droit à du respect...actuellement, le comportement de sa mère (et Cie) laisse penser qu'elle est influencée car son attitude n'est pas chargée d'amour. Dans quel état va être ce pauvre Vincent si on continue toutes ces manipulations ?

Écrit par : monteil | 16/06/2015

je suis d'accord en temps que mère et grand-mère, que depuis le temps ce n'est pas raisonnable de garder coûte que coûte, cet homme qui sert en plus de balle de ping pong. Je sais que cela doit être dure cet décision. Mais combien cela coûte à nous tous, alors qu'on dérembourse pleins de médicaments à pleins de personnes.

Écrit par : Prevosteau | 17/06/2015

je suis d'accord en temps que mère et grand-mère, que depuis le temps ce n'est pas raisonnable de garder coûte que coûte, cet homme qui sert en plus de balle de ping pong. Je sais que cela doit être dure cet décision. Mais combien cela coûte à nous tous, alors qu'on dérembourse pleins de médicaments à pleins de personnes.

Écrit par : Prevosteau | 17/06/2015

Pas un seul commentaire en faveur de la mère et beaucoup d'antipathie. Serait-elle seule contre l'humanité entière ? Je ne le pense pas. Il est possible que la publication soit liée à l'orientation du commentaire. On verra.
Je conçois difficilement qu'un être humain, digne de ce nom, soit capable de retirer de la bouche d'un patient un tuyau qui lui permette de s'alimenter et de se maintenir en vie. Doit-on ôter la vie à toute personne qui n'est pas capable de s'auto alimenter seule ? Ce serait la fin de l'être humain ! Car, en début de vie, on ne sait pas encore s'auto alimenter !

Écrit par : Luidgi | 17/06/2015

je suis d accord avc vs PREVOSTEAU avc votre com mais attendons la réunion de famille a l hôpital attendons ????

Écrit par : guillermet claire | 17/06/2015

@Luidgi
Bonjour, non, la publication n'est pas "liée à l 'orientation du commentaire". En tant qu'auteur de ce post et responsable de ce blog*, je ne "censure" rien. Sauf effectivement, si les commentaires sont insultants ou contraires au droit ; auxquels cas ils sont supprimés. Quant aux commentaires qui contiendraient des contre-vérités (cela arrive), j'y réponds en essayant de rétablir l'information autant qu'il est possible.
Marie-Françoise Husson/Notre Temps

* Et en tant que telle, responsable aussi du contenu des commentaires, comme vient de le rappeler une décision de la Cour européenne des droits de l'homme...

Écrit par : MF Husson | 17/06/2015

Ô Luidgi, s'il n'y avait pas eu cette bagarre familiale, croyez que nous ne serions pas ici à déposer nos commentaires. La personne à plaindre durant chaque seconde depuis 2008 est: Vincent Lambert.

Écrit par : Fabiola | 17/06/2015

à Luigi, je plains la mère de Vincent qui refuse de voir son fils "dans un coma profond" d'après les examens effectués, son fils est un handicapé et cette mère estime qu'il doit vivre Si l'épouse , les amis et le reste de la famille n'avaient pas été informés des volontés de Vincent Lambert , nous pourrions accepter mais cet homme et son épouse sont désormais tellement médiatisés que c'est une atteinte à la dignité Cette vidéo est ignoble et n'a pour but que d'attirer la compassion et de donner raison à la mère .TRISTE , je plains de tout cœur Vincent Lambert , sa famille qui pense à lui avec Amour et souhaite que ses volontés soient respectées .Adhérente ADMD par chance , mes directives anticipées renouvelées régulièrement m'épargneront cette fin bien "médiatisée "

Écrit par : Nette | 18/06/2015

je suis pérsuadée que sa mère n'aimerait pas entendre ce qu'il lui dirait si vincent pouvais s'exprimer

Écrit par : edwige | 02/07/2015

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique