logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

02/06/2016

Et pourquoi pas l'épargne solidaire ?

Des placements qui rapportent autant que les autres (en ces temps de taux d'intérêt bas), utiles à l'emploi ou à l'environnement, en France, près de chez vous ? Tel est le principe de l'épargne solidaire. Un programme qui séduit de plus en plus d'épargnants, puisque selon le dernier baromètre La Croix-Finansol, l'épargne sociale et solidaire a bondi de 24% entre 2014 et 2015.


Que de plus en plus de Français aient envie de donner du sens à leur épargne, c'est une bonne nouvelle. "Grâce aux millions d’épargnants solidaires français, explique Sophie des Mazery, directrice de Finansol, c’est près d’1,5 milliard d’euros qui est investi dans des entreprises et associations solidaires. Financer l’économie réelle au service d’enjeux de société comme la lutte contre le chômage ou la transition énergétique devient une préoccupation des épargnants’’.

Les chiffres parlent : 2015 a vu 344 000 nouvelles souscriptions d'un placement solidaire. L'argent ainsi investi a permis de verser 5,32 millions d'euros de dons à des associations et d'injecter 290 millions d'euros dans des activités solidaires. "Les deux tiers de cette somme ont permis d’accompagner des personnes en situation de fragilité sociale et physique, avec pour effet immédiat la création ou consolidation de 31 000 emplois, dont 6 900 pour des personnes exclues du marché du travail, l’accès à un logement décent pour plus de 4 500 personnes ainsi que l’octroi de 88 000 prêts sociaux à des hommes et femmes en situation d’exclusion bancaire" précise Sophie des Mazery.

Plus d'un million de Français ont déjà orienté une partie de leurs économies vers des placements solidaires. Comment ? Par le biais de leur plan d'épargne entreprise, ou via leur banque ou leur mutuelle d'assurance, ou encore via une entreprise solidaire : les portraits de ces épargnants sont ici.

De quels placements s'agit-il ? De produits bancaires "classiques" : comptes sur livrets ou comptes à terme, sicav ou fonds commun de placement, par exemple. Leur différence : le partage des intérêts avec l'association ou la fondation de son choix, la fraction ainsi reversée donnant droit à la réduction d'impôt liée aux dons. Autre possibilité (elle aussi assortie d'un avantage fiscal), souscrire directement au capital d'une entreprise solidaire, par exemple : Terre de Liens (société foncière qui achète des terres pour les louer à des agriculteurs bio), Babyloan ou Oikocrédit (distributeurs de micro-crédit), Cocagne (créateurs de jardins solidaires) ou encore les Cigales (clubs d'investisseurs soutenant des entreprises locales).

Le critère pour les choisir ? S'assurer qu'ils possèdent le label "Finansol", créé en 1997 pour : "assure(r) aux épargnants que leur épargne contribue réellement au financement d’activités génératrices d’utilité sociale et/ou environnementale comme l’accès à l’emploi, au logement, le soutien à l’agriculture biologique et aux énergies renouvelables ou encore à l’entrepreneuriat dans les pays en développement ; (attester) également de l’engagement de l’intermédiaire financier à donner une information fiable sur le produit labellisé et les activités soutenues."

Pour l'heure, pas d'assurance vie solidaire labellisée, regrette Sophie des Mazery. Mais un "Livret de développement durable solidaire" (LDD-S) est à l'étude dans le cadre des discussions autour de la loi "Sapin II" (loi sur la transparence, la lutte contre la corruption et pour la modernisation économique) actuellement sur le bureau de l'Assemblée nationale.  Le principe serait calqué sur les livrets "partage". A l'épargnant de choisir sa formule : LDD traditionnel ou LDD-S.

Vous avez envie de participer ? Pour savoir quel type de produit d'épargne solidaire vous correspond (et auprès de quelle banque le souscrire), faites le test Finansol : à découvrir ici.

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique